Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pêche récréatives ou en compétitions, seul ou accompagné, du bord ou en bateau. Habitant près de Lyon, mais dans l'Ain, vous y trouverez quelques résumés de nos sorties principalement en eau douce.

DEFI CARNA EST / MANCHE DE PLOBSHEIM – LA BARAKA !

COMPÉTITION SUR DEUX JOURS DANS LE CADRE DU DEFI CARNA EST (DCE)

JOURNEE DE SAMEDI

Le samedi est marqué par un temps à brochet. Du vent à rincer les batteries des bateaux (la navigation sur le lac n’est autorisée qu’à l’électrique), des vagues à souhait. Une ambiance terrible dans le contexte avec 85 bateaux et un plan d’eau qui transpire le carnassier.

Le début de la manche du Samedi est idéal pour nous. Au 4ème lancer au leurre souple, pas loin de la mise à l’eau, 1ere touche et je débloque le compteur avec un brochet de 65cm. Incroyable, le 1er poisson de la compétition est pour nous d’emblée. Ça se calme durant une bonne demi-heure ou nous décidons de se déplacer

Puis touche, gros poisson pendu que je bagarre une bonne minute. Je ne suis pas assez autoritaire et je le dépique après que le brochet se « tanque » dans un herbier. Je ramène un malheureux bout d’herbe au bout du leurre, je suis dépité. Dans la foulée, par énervement, je relance le leurre sauvagement et mon nœud FG casse, le leurre finit satellisé dans le lac. En 2 minutes, je ruine la sérénité du début de manche et je vais mettre une bonne demi-heure à me calmer d’avoir loupé ce joli poisson.

Le meilleur remède pour se calmer sera de prendre une autre touche. Ce sera un bec de 62cm. Ce n’est pas un monstre mais cela permet de faire un second bec au compteur. Je continue à ruminer mais ça va quand même mieux.

Une météo à donner le mal de mer

J’essaie pour la première fois de ma vie un leurre souple qui m’inspirait, au premier lancer, grosse touche pour un bec de 88cm hyper gras. Pas de photo de celui-ci mais je suis soulagé. A noter que ce leurre je l’ai balancé ensuite des centaines fois dans le vide, c’est fou parfois. Et Bastien pendant ce temps-là ? RIEN, incroyable, nous sommes sur le même bateau, au même endroit avec les mêmes leurres à disposition et il ne prend pas une touche. La pêche est étrange parfois, sur la manche précédente de Montaubry, c’était l’inverse.

Et la guigne pour lui va le poursuivre, car il sort un leurre souple qu’il avait soigneusement monté, et là, il fait un bec d’environ 50cm. Bonne piste puisque rapidement il fait un second poisson de 58cm avec le même leurre (maille à 60cm caramba loupé). Malheureusement, son montage de tête plombée casse en décrochant ce dernier bec et il ne peut plus pêcher avec ce leurre. Je lui indique qu’on en a un autre monté ainsi mais couleur flachis. Il préfère ne pas l’essayer, et nous pêchons un bon quart d’heure sans touche. Finalement, je prends moi-même le leurre flachis, et Bim, bec de 91cm !

Nous avons le quota de 4 becs environ 3H après le début de la manche, nous sommes sur un petit nuage avec des poissons de 62cm, 65, 88cm et 91cm.

A ce moment-là, nous optons pour une stratégie hybride ou  Bastien se met à la perche et moi je continue au brochet pour essayer d’améliorer le quota. Cela va durer presque 4H. Bastien fait des touches d’aspes, de Rotengles et de perches (une bonne dizaine de poissons au bateau quand même) mais rien de maillé. Il a quand même le moral car il touche pas mal de poissons. Là, je pense que le facteur psychologique joue inconsciemment car je ne fais plus de touche. Cela parait juste incroyable tant ma réussite a été indécente en première partie de manche. Je suis frustré car je vois malgré tout régulièrement des poissons se faire autour de nous. A 5 minutes du gong final, enfin une belle touche, je fais un joli brochet. Nous appelons au téléphone les commissaires mais personne ne répond, avec le vent qui est fort si ça se trouve ils n’entendent pas la sonnerie. Je fonce vers eux mais au moteur électrique (moteur thermique interdit sur Plobsheim), je n’avance pas assez vite… Je suis ulcéré par la situation et en mode désespoir, j’appelle Ludo à l’organisation qui répond au téléphone. Ouf, mon poisson va pouvoir être mesuré, il fait finalement 72cm ce qui nous fait gagner 10cm sur le quota.

BILAN COMPTABLE DU SAMEDI après 7H de peche: 4 Brocs de 91, 88, 72 et 65cm. Pas d’autres espèces comptabilisées pour nous mais c’est très honorable, nous sommes 7ème à mi-parcours.

Le branchement électrique de la Batterie a chauffé durement avec les conditions météo. De l’eau est passée régulièrement au-dessus de la proue avec les vagues parfois importantes, le couvercle du vivier a explosé mais la journée a été excellente

RÉSULTATS A L’ISSUE DE LA 1ERE MANCHE

85 équipes, 51 équipes classées:

123 brochets

4 perches

1 aspe

7 silures 

113,5 cm pour le plus gros brochet

JOURNÉE DE DIMANCHE

Après discussion, nous optons pour ne plus pêcher le brochet mais que la perche ou un poisson Bonus type Aspe. La journée sera plus courte puisque la manche ne dure "que" 5H. De plus, elle sera beaucoup plus calme, il n y a presque plus de vent annoncé, fini les vagues au raz de la coque !

La tentation est grande de continuer le bec mais la raison nous pousse à se dire qu’il faut rentrer des perches.

La baraka va se poursuivre car en pêchant ainsi, nous allons faire miraculeusement un brochet de 71,5cm (enfin par Bastien ce qui sauve son week-end) et surtout un silure, incroyable, ce dernier au tailspin.

Nous l’avons vu monter en surface comme cela arrive parfois ou ils tapent la queue, nous avons eu le temps de lancer tous les deux notre leurre, et encore une fois je prends la touche quasi de suite. S’en suit un long combat avec cette canne montée léger (je pense 10 minutes mais le silure ne s’est jamais mis dans les herbiers donc finalement il a été coopératif), il accusera que 102 cm mais la bagarre m’a semblé interminable

Nous sommes aux anges, en 1H de temps, nous avons amélioré le quota Bec de 6,5cm et rajouté 510 point du silure (les points sont divisés par deux pour cette espèce). Bastien fera même un autre bec maillé mais que l’on ne fera pas mesurer, il était en dessous des 71cm à augmenter.

Nous ferons d’autres petits becs non maillés, des perches, des rotengles ou aspes non maillés puis plus tard dans la matinée, je fais enfin une perche maillée de 28,5cm, EUREKA, malheureusement pas d'autres perches maillées ensuite !

Bastien aura une attaque d'une belle perche au bateau en fin de matinée, nous ne le savions pas encore, mais c’était le poisson de la gagne.

Au final, nous finissons 2ème de la manche, dans un mouchoir de poche puisque il y a 105 points d’écart avec les premiers soit 10,5 cm de poisson très exactement. Dommage pour  la première place mais notre compétition est évidemment très largement réussie. Nous finissons en dépassant légèrement les 4000 points dans une manche, c’est juste énorme (Quota de 4 BECs, 1 silure, 1 perche)

2eme sur la manche, 2eme au général, que dire cette année à part que nous avons la baraka

Il reste une date cette année, sur le lac de barrage de VILLEREST. A priori cela devrait se jouer sur le sandre, et là ce n’est pas notre fort. Mais comme d’habitude, nous allons nous accrocher pour essayer de glaner quelques points. Si la réussite continue, on verra ce que donnera l’atterrissage final. L'équipe Francois / Geley parait intouchable, les gars sont des machines de pêche. Quoi qu’il advienne, la saison 2022 aura été magique pour nous maintenant.

Je voudrais terminer par remercier toute l'équipe du DCE qui nous permet de pêcher des lieux différents, dans la bonne humeur et avec une organisation au top. Les gars arrivent le jeudi et repartent le lundi sur une manifestation, merci sincèrement à vous pour le temps, l’énergie consacrée à cela.

RÉSULTAT FINAL DE LA MANCHE DE PLOBSHEIM

 

CLASSEMENT GÉNÉRAL A L’ISSUE DE PLOBSHEIM

 

 

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article